Hall de Chaos Orphans

Forum de Chaos Orphans sur Guildwars
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale

Aller en bas 
AuteurMessage
Machewnow Disg
Officier, Barde romanesque des Chaos Orphans
Machewnow Disg

Nombre de messages : 442
Age : 29
Localisation : Condé-ste-Libiaire en Seine et Marne
Date d'inscription : 04/02/2007

La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale Empty
MessageSujet: La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale   La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale Icon_minitimeLun 12 Mai - 14:48

Bon, et pour ceux qui voudraient relire mon récit sans interruption, ou qui ne l'auraient pas encore lu, voilà le texte dans son integralité !

Première partie : La chasse aux Centaures

- Tu es sûre que ce piège fonctionnera ?
- Bien entendu ! Remetterais-tu en question l'enseignement que j'ai reçue ?
Machewnow grelottait de froid dans ce blizzard mordant qui venait de se lever. Il aimait les Cimesfroides, encore plus quand il partait à la chasse avec ses amis, mais cette fois la proie était coriace...
Il jeta un nouveau coup d'oeil au piège qu'installait Lena sous une couche de plus en plus épaisse de neige. Comment faisait-elle pour ne pas avoir froid, alors qu'elle ne portait qu'un modeste gilet ? Il croisait les doigts pour que cette fois soit la bonne.
L'arrivée d'une silhouette imposante le fit sortir de ses pensées.
- Alors, Lena, ce piège est-il en place ?
- Encore deux secondes, chef !
Aaark étudia son travail. Il eu un grognement satisfait, puis il se tourna vers Machewnow :
- Avec ça, ce maudit chef centaure ne risque pas de s'en tirer !
- Admettons qu'on l'attrappe. Mais un Modniir n'est jamais seul, surtout un chef. Que fait-on de la douzaine de centaures qui l'accompagneront ?
- Rassure toi, j'ai un plan...

***


Aucun doute, même si Machewnow ne les voyait pas avec le brouillard, il était sûr que les centaures approchaient. Le vacarme de leurs sabots, bien qu'amortis par la neige, s'entendaient de très loin.
Ca y est ! Les hybrides passèrent en file, leur chef à leur tête. Depuis le temps qu'ils le traquaient, celui là !
Soudain, dans un bruit de ressort qui se détend, des filins aussi solides qu'une corde d'arc s'enroulèrent tel des serpents autour des membres du centaure, qui s'écroula dans une grande gerbe de neige.
Les soldats qui l'accompagnaient s'arrêtèrent brusquement, puis brandirent leurs armes, hurlant et piétinant le sol glacé, en regardant tout autour d'eux à la recherche de celui qui avait osé faire ça à leur chef.
Machewnow choisit ce moment pour sortir de sa cachette et se camper devant les centaures fou de rage. Ce plan était absurde ! Se dit-il avant de faire semblant de rire :
- Ah ah ah ! Votre chef doit être sacrément ivre, pour s'être étalé comme ça ! Encore qu'il lui a dû suffire d'une seule bière pour être saoûl !
- TUEZ CE BIPEDE ! Hurla le chef qui s'était redressé sur les coudes.
Les Modniirs étaient déjà au galop avant qu'il ne leur ait donné cet ordre.
Machewnow courra à toutes jambes. Heureusement qu'il ne devait pas aller loin, car il n'avait aucune chance à la course. Il repéra le tas de neige que lui et Aaark avaient préparé il y a seulement dix minutes, et sauta se cacher derrière.
Les centaures bondirent à leur tour au dessus de la butte... Pour se retrouver quelques pas plus loin devant un ravin ! A cause de la vitesse, ils ne purent stopper leur course pour éviter de chuter. Ce blizzard n'était pas si embêtant, tout compte fait...
Seul trois centaures s'arêtèrent à temps. Avant qu'ils n'aient pu se retourner, une flèche se planta dans le dos du premier, une hache décapita le second, et une énorme pierre envoya le dernier rejoindre ses confrères, en contrebas.
Lena et Aaark aidèrent Machewnow à se relever, puis ils se dirigèrent vers là où ils avaient laissé le chef Modniir.
- Mache, tu as été parfait, s'esclaffa Aaark.
- On devrait utiliser cette technique plus souvent, renchêrit Lena.
- A non, plus question que je serve d'appât ! Surtout pour se retrouver à rouler dans la neige, entre un troupeau de centaures ivres et un profond rav... Mais où est le chef centaure ?
Ils étaient tous les trois arrivé là où Lena avait installé le piège. Seul les filins restaient dans la neige. Aucune trace de leur proie.
- Bon sang, il nous a encore échappé !
Machewnow voulu jeter son bâton au loin, mais il se ravisa en se rapellant sa valeur.
Lena se releva, après avoir observé les fils :
- Je comprends mieux pourquoi ! Ce centaure est un Envouteur, et un très doué ! S'il s'était vraiment pris le piège, il aurait laissé une trace dans la neige. De plus, les fils sont intacts, comme s'ils n'avaient rien touché... Il nous a eu par une superbe illusion !
Aaark tapota l'épaule de Machewnow.
- Apparament, ce centaure n'était pas saoûl. Et maintenant qu'il est sûr qu'on le traque, il va être encore plus dur à trouver... Tant pis, on y va !
Il partit joyeusement en direction du nord, Lena lui emboîtant le pas. Machewnow resta un moment sur place, puis hurla :
- Si un jour, on rentre de cette chasse, tu as interêt à me payer une bière, Aaark !

***


- Vous en avez marre de faire des quêtes tout seul ? Rejoignez les CTK ! Entraide et bonne humeur garantie !
- Pas mal, comme message Lena... J'espère que ça va attirer des gens.
Machewnow regarda autour de lui. En cette belle journée ensoleillée à l'Arche du Lion, tout le monde semblait avoir une cape sur le dos. Le recrutement ne sera pas facile...
Soudain, il aperçu une silhouette dont la cape était ornée du blason de sa guilde, le Phénix... Il reconnu Biky, qui se dirigeait vers eux.
- Lena ! Mache ! Enfin je vous trouve ! Le chef veut vous voir de toute urgence...
- Mais on est en pleine séance de recrutement !
- Aaark le sait, mais il vous demande d'abandonner ce que vous faites.
Après un soupir, Machewnow suivit Biky à travers la foule. Lena dû repousser un mendiant avant de les rejoindre.
Le vacarme était assourdissant. Avec les marchands qui vendaient tous et n'importe quoi, les mendiants de plus en plus nombreux et les recruteurs, il était dur de s'entendre au milieu de tout ça.
Biky avançait rapidement vers la sortie de la ville. Aaark, Sephyr et Okashi les y attendaient.
Machewnow eu l'air surpris :
- C'est une réunion d'officiers surprise ou quoi ? Sinon pourquoi sommes-nous tous réunis ?
Aaark le regarda d'un air dur, qui fit immédiatement ravaler la prochaine remarque qu'il s'aprêtait à lancer.
- Non, ce n'est pas une réunion. C'est au sujet du chef Modniir que l'on a loupé la dernière fois.
Ce fut au tour de Lena d'interroger le chef de Guilde :
- Mais nous sommes loin des Cimesfroides. Nous n'avons aucune chance de l'attraper, le temps qu'on arrive...
- Justement, déclara Okashi, appuyé sur la muraille de l'Arche, ce centaure n'est pas resté chez lui. Il est gentillement venu nous rejoindre.
- Vous voulez dire qu'il est ici ? mais pourquoi ?
Sephyr donna une claque dans le dos de Machewnow :
- Allons, Mache, cesse de te poser des questions ! Cette fois, il ne s'en tirera pas, contre nous tous ! Et Aaark pourra te payer une bière pour fêter ça.
- Bon, alors qu'attendons-nous ? Allons-y !

***


Plusieurs flèches ricochèrent sur la chair de pierre de Machewnow. Ce que ce sort pouvait être utile ! Surtout quand on était entouré par vingt centaures...
Tous avait pourtant bien commencé : ils étaient tous partit joyeusement dans la direction que l'éclaireur leur avait donné, terrassant lutins et tengus sur leur passage. Mais l'embuscade de ces centaures les avaient prit complètement au dépourvu...
Des centaures de Maguuma, qui plus est !
Aaark et Sephyr étaient tous deux à terre, hors de combat. Les autres luttaient pour leur survie...
Soudain, une hache réussi à percer l'armure de Machewnow. Mais à peine avait-il ressentit la douleur, à peine la blessure s'était refermée.
Okashi lui fit signe de le rejoindre.
Il fit brûler par les flammes d'obsidiennes le centaure qui l'avait touché, et atterit souplement à côté de son ami avant que le corps de celui qu'il avait tué ne soit tombé sur le sol.
- Couvre-moi ! Il faut que je rejoigne Aaark au plus vite !
Machewnow fit signe qu'il avait comprit. Il se concentra, et invoqua une tempête de sable entre eux et Aaark. Les centaures se dispersèrent pour éviter le sort. Ils en profitèrent pour passer.
Okashi se pencha sur Aaark et commença à le soigner. Machewnow maintenait les centaures à distance, mais il commençait à s'épuiser.
C'est alors que Biky apparu dans une fumée noire, à côté d'eux. Elle déclancha un cataclysme, dans un déluge d'effets pyrotechniques. Cinq centaures tombèrent.
- Lena a réanimé son frère ! Ils sont tous les deux à l'arrière, dans une meilleure position. Il faut les rejoindres !
C'est justement à cet instant que Aaark se releva.
- Merci Oka... Dépéchons-nous de nous regrouper, ou ces centaures vont nous submerger !
Grâce aux efforts combinés des quatres camarades, ils réussirent à rejoindre Lena et Sephyr vivant. Mais il restait encore un bon groupe de centaures, et ils commençaient à désespérer.
- Il faut trouver une solution, et vite !
A cet instant, plusieurs hurlements rauques se firent entendre. Le bruit du combat avait attiré des ettins ! Et par chance, ceux-ci avaient chargé dans le dos des centaures. Les compagnons profitèrent de ce moment d'accalmie pour reprendre de l'énergie.
L'arrivée des monstres à deux têtes se transforma en vrai massacre. A trois, grâce à l'effet de surprise, ils décimèrent tous les centaures. Leurs gourdins sécrasaient lourdement sur leurs proies, les tuant sur le coup, dans une écoeurante série de brisement d'os.
Alors qu'un des ettins s'acharnait sur le cadavre d'un centaure et qu'un autre fixait en bavant un objet brillant tombé par terre, le troisième se décida enfin à attaquer les humains.
Quelques sorts, flèches et coups de hache le rendirent méconnaissable, réduit à un tas de cendre. Le même sort attendit les deux autres.
Machewnow donna un coup de pied dans le tas de poussière qui fut un jour un ettin.
- On s'est déchainé, sur ce coup là ! Impressionnant, les gars !
Aaark ne semblait pas si joyeux.
- Mais que faisaient ces centaures de la tribut Maguuma ici ? Déjà que c'est étrange de retrouver les Modniir dans le coin, alors si ceux là les ont rejoints... Qu'ont-ils prévu ?
- Et si on allait le demander directement à celui qui nous a fait venir ici ?
Tous approuvèrent la remarque d'Okashi. Ils se remirent donc en route. Ils avaient gagné cette bataille, mais y avaient perdu leur enthousiasme...

***


- Alors, qu'en est-il de notre alliance ?
- Soit patient, Modniir. Je réponderais à toutes vos questions, quand l'ambassadeur Losaru sera là.
Machewnow poussa un peu plus le morceau calciné d'un des gardes centaures. L'odeur commençait à l'indisposer, et lui gênait la vue.
Surtout qu'un chef centaure de Maguuma parlant à un confrère Modniir, ce n'est pas le genre de chose qu'on peut voir tous les jours ! Et apparemment, les Losarus, les centaures du désert de Cristal, sont invités aussi...
Il capta un signe d'Aaark, caché un peu plus loin, sur sa gauche. Surtout, restez bien caché. Voilà ce qu'il voulait dire. En même temps, Machewnow avait peu envie de gâcher le spectacle...
Justement, voilà que les Losarus arrivèrent. Ils se démarquaient beaucoup des autres, avec leur fourrure couleur sable.
- Ainsi, nous voilà pour la première fois réunis, clama d'une voix grave le chef centaure de la tribut de Maguuma. Bienvenu à vous, Brûlecoeur, ambassadeur Losaru, et à vous, Neigemirage, ambassadeur Modniir.
- Allez droit au but, Plainetempête, dit calmement le dénommé Neigemirage.
- Allons allons, pas si vite. Pour la première fois que les différentes tributs de centaures parcourant le monde s'allient, il ne faut pas se précipiter.
Brûlecoeur piétina rageusement l'herbe fraîche.
- Je te préviens, Plainetempête, une fois qu'on aura écrasé les bipèdes, mon armée vous massacrera à votre tour !
- Nous verrons bien... Mais pour l'instant, nous devrions signer le pacte. Neigemirage, combien avez-vous ammené de Modniirs pour nous soutenir ?
- Je suis fier de compter sept cent braves Modniirs dans mes rangs, malgré quelques pertes...
- Il parle de nous, là, chuchota Sephyr à Machewnow.
- Et vous, Brûlecoeur ?
- Huit cent ! En plus de notre arme secrète, bien sûr.
- Exellent. Avec nos cinq cent guerriers Maguuma, cela nous fait une armée de deux milles centaures ! Les humains n'ont qu'à bien se tenir.
Une série de hurlements acceuillit cette déclaration. Le chef des Maguuma réclama le calme puis reprit la parole :
- Maintenant, parlons un peu de notre tactique. Neigemirage, ta tribut de Modniir à déjà été repérée par les bipèdes. Tu feras donc une série de raid sur les villages des alentours. En attendant que les défenseurs se regroupent pour contrer cette menace, les Losarus se posteront au nord, près de la plage, et ma tribut à l'est, dans les marais. J'enverrais un messager pour lancer l'assaut dans le dos de l'armée ennemi. Et ensuite, nous les écraseront !
Les centaures brandirent leurs armes et poussèrent leurs cris de guerre. Cette fois, Plainetempête les laissa exprimer leur joie. Puis il fit signe à ses gardes du corps.
Les tributs se séparèrent, sans cesser de clamer leur soif de sang.
Les six compagnons se regroupèrent. Aaark prit tout de suite la parole :
- Nous allons suivre ce centaure, Plainetempête. Il semble être celui qui lie ces armées, et sa mort les sépareront. Biky, tu es la plus rapide d'entre nous. Cours tout de suite demander de l'aide aux gardes du Lion. Les autres, suivez-moi.
Tous firent signe qu'ils avaient compris.

_________________
Unis, Forts et Loyaux ;
Par le Sang et par l'Epée ;
Scellés d'Amitié...

_________________
Machewnow Disg, Chef de Guilde des Chaos Orphans, Grand Maître Cartographe de Tyrie, Barde Romanesque, Guide touristique, Arbitre et Organisateur des Concours de Screens
_________________
"The most important thing in any game should be the player. We have built a game for them." Ree Soesbee about Guild Wars 2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machewnow Disg
Officier, Barde romanesque des Chaos Orphans
Machewnow Disg

Nombre de messages : 442
Age : 29
Localisation : Condé-ste-Libiaire en Seine et Marne
Date d'inscription : 04/02/2007

La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale   La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale Icon_minitimeLun 12 Mai - 14:50

La compagnie avancèrent dans le dos du chef centaure, silencieusement. Leur cible s'était isolée dans une clairière, seule. Le moment rêvé pour une embuscade !
Lena banda doucement son arc. Mais elle ne lâcha pas le trait. Malgré leurs précautions, le centaure s'était retourné et les regardaient.
- Je pensais que vous saviez que ce n'est pas très prudent d'essayer de prendre un centaure de la tribut de Maguuma par surprise. Car c'est vous qui êtes tombé dans un piège !
Tout autour d'eux, des centaures se révélèrent. Au moins trente d'entre eux étaient cachés dans les fourrés et attendaient que les humains se montrent.
- Votre messagère est déjà morte, à l'heure qu'il est. Et c'est à votre tour !
Les centaures bandèrent leurs arcs, et lachèrent une pluie de flèches mortelle...
...mais toutes furent déviées et se plantèrent dans le sol spongieux, autour des aventuriers.
Machewnow avait invoqué un sort de protection, qui défendait son groupe contre les projectiles.
Leurs ennemis, Voyant que leurs flèches étaient inefficace, prirent alors leurs épées et leurs haches, et se préparèrent à charger. Mais leur chef leur ordonna de patienter.
- Vous avez l'air d'être de bons combattants... J'aimerais m'occuper personnellement de vous.
Aaark tendit le bras vers ses compagnons :
- Et que vas-tu faire, seul contre cinq ?
- Ne t'inquiète pas pour moi, bipède. Je vais vous faire l'honneur de vous apprendre pourquoi on me nomme Plainetempête !
Avant même qu'il n'ait fini sa phrase, Aaark chargea, Machewnow et Sephyr préparèrent des sorts destructeurs, Lena appliqua du poison sur sa prochaine flèche, et Okashi attendit, au cas où ils auraient besoin de ses compétences.
Le chef centaure lui, leva les bras vers le ciel. Une étrange lueur violacée naissait entre ses mains. De la fumée mauve apparut à son tour, puis se condensa pour former une sorte d'urne.
Okashi reconnut toutde suite ce qu'il avait invoqué :
- Attention, c'est un ritualiste !
Plainetempête fracassa le vase sur le sol, à ses pieds. Une plainte lugubre en sortit, suivit d'une onde de choc qui fit tomber les membres du groupe. Même Aaark, pourtant en plein élan, fut projeté en arrière.
Leur ennemi en profita pour dessiner des arabesques devant lui. Dix esprits enchainés apparurent en cercle autour de lui.
Après avoir essayé de tirer sur leurs chaîne, ils commencèrent à brasser l'air avec leurs mains, de droite à gauche, de plus en plus vite.
Un vent commençait à souffler dans la clairière.
- Cela ne me dit rien qui vaille, murmura pour lui même Aaark. Renvoyez ces fantômes d'où ils viennent !
Plusieurs projectiles de différentes sortes répondirent à son ordre. Cependant, Plainetempête leva son bâton au dessus de sa tête cornue. Plusieurs éclairs crépitants jaillirent de l'extrémité de son arme, venant frapper les flèches et les sorts qu'ils avaient envoyé.
Aaark maudit le centaure, puis s'élança dans sa direction. Mais le vent, manifestement produit par les mouvements répétés des esprits, augmenta brusquement d'intensité.
En pleine course, Aaark dû s'arrêter pour reprendre son équilibre et ne pas s'étaler devant les spectres. Le chef Maguuma le toucha alors du bout de son bâton. Aaark fut projeté en l'air, enveloppé dans une lueur verte malsaine.
Il s'écrasa lourdement à côté de Lena, qui était occupée à envoyer une seconde vague de projectiles avec les élémentalistes.
Mais toutes ces attaques étaient déviées par le vent, qui s'était maintenant mué en cyclone, dont l'oeil était délimité par les esprits.
Aaark réussit tant bien que mal à se mettre à genou. Le souffle du vent étant de plus en plus bruyant, il fut obligé de crier pour se faire entendre :
- Sephyr, attaque-le par le haut ! Envois-lui une pluie !
- J'ai essayé, mais il a érigé un bouclier spécial au dessus de lui, qui bloque tous mes sorts !
Lena, la plus légère du groupe, commença à s'envoler. Aaark l'attrapa par la ceinture pour la maintenir au sol.
Malgré la clameur de la tempête, tous entendirent les centaures rire de leurs efforts. Leur chef souriait d'un air moqueur.
- Machewnow, cria Aaark, l'aura de chair de pierre te rend-elle plus lourd ?
- En effet, elle multiplie mon poids par trois. Mais je ne vois pas où tu veux en venir !
Aaark ignora sa dernière remarque :
- Très bien. Sephyr, as-tu un sort assez puissant pour faire dévier Mache quand il sera en l'air ?
- Aucun problème. Je commence à comprendre ton plan...
- Moi je ne comprends rien du tout, coupa Machewnow. Je ne vois pas pourquoi tu lui demande ça.
- Mache, continua Aaark, laisse-toi emporter par la tempête. A mon signal, vous lancerez tous les deux les sorts que je vous ai demandé.
- Quoi ? Il n'en est pas question !
Sentant ses pieds quitter le sol, Okashi s'agripa fermement à quelques brins d'herbe.
- Le temps presse ! Mache, fais-moi confiance !
Après un soupir, Machewnow lâcha prise. Comme prévu, il décola très vite dans le tourbillon.
Les centaures éclatèrent de rire devant ce spectacle. Malgré le vacarme, il réussi miraculeusement à entendre le signal de son chef au moment où il passait au dessus de Sephyr.
Il réussit tant bien que mal à invoquer sa chair de pierre, juste à temps avant que la boule de feu envoyée par son ami explose à côté de lui.
Ses oreilles bourdonnaient, et il ne distinguait plus le haut et le bas. Tout ce dont il était sûr, c'est qu'il tombait comme une pierre.
Plainetempête ne souriait plus. Comment ce misérable bipède à pu avoir autant de folle audace ?
Il ne remarqua que trop tard qu'il était pris au piège dans sa propre zone de protection, sans possibilité d'éviter ce projectile improvisé.
Machewnow s'écrasa sur le centaure, dans un nuage de poussière.
Les esprits autour d'eux hurlèrent et tiraient sur leurs chaînes. Après un dernier cri, ils s'enfoncèrent tous dans le sol pour rallier le royaume de Grenth.
En conséquence, la tempête se dissipa. Les centaures autour d'eux hurlaient de rage, mais ils ne savaient que faire.
Leur chef reprit ses esprits, juste à temps pour éviter le coup de hache qu'allait lui asséner Aaark. Puis il rua pour faire reculer ce dernier, et, après qu'un futile sentiment de peur soit passé sur son visage, il cria à l'intention de ses troupes :
- Abattez-les ! Défendez votre chef ! Tuez ces misérables !
Les centaures ne se le firent pas dire deux fois. Ils bandèrent leurs arcs.
Okashi regardait avec inquiètude autour de lui.
- Et maintenant, Aaark, que faisons-nous ? Tu as un plan ?
Mais Aaark ne l'écoutait pas. Il réflichissait à la situation, et semblait s'attendre au pire.

***


Machewnow était assommé depuis sa dernière chute, il ne pourra pas protéger ses amis des flèches, cette fois.
Mais soudain, la clameur d'un cri de guerre se fit entendre. Les centaures n'eurent pas le temps de lâcher leurs flèches, car ils étaient maintenant assallis de toutes part.
Des soldats de la Garde du Lion !
Plainetempête, voyant que tous allait mal, s'enfuit au galop. Mais Aaark ne voulait pas le laisser s'en aller si facilement. Il sprinta à sa suite.
Le chef centaure jeta un coup d'oeil derrière lui. Il se retourna brusquement et écrasa un nouveau vase fantômatique sur le sol. A nouveau, un souffle vint frapper Aaark et le fit tomber.
Mais alors que Plainetempête prenait de l'avance, une ombre apparut soudainement et se jeta sur lui.
Il roula dans l'herbe avec sun nouvel ennemi. Il se releva en premier, brandit son bâton... Et le lâcha précipitament, car il s'était enflammé. Quelques seconde plus tard, il s'écroula, raide mort. Sa tête n'était plus qu'un moignon calciné.
La silhouette s'approcha d'Aaark. Alors, il l'a reconnu :
- Biky ? C'est bien toi ?
- Bah ouai, pourquoi ?
- On te croyait morte... Ce centaure nous a dit qu'ils t'avaient abattu dans une embuscade !
- Ah ! Alors c'est pour ça... Oui, j'ai croisé quelques centaures cachés dans les fourrés. Malheureusement pour eux, ils étaient couché sur de l'herbe sèche. Pratique pour un magnifique feu de joie !
- Eh bien... Biky, tu m'impressionnes !
Elle fronça les sourcils. Elle semblait génée par les félicitations de son chef :
- Bof... C'est rien tu sais, et puis je me suis quand même pris une flèche dans l'épaule. Ca ne se voit plus maintenant, les moines de l'Arche on fait un bon boulot.
- L'important, c'est que tu sois en vie ! Viens, allons fêter cette victoire tous ensemble avant de devoir nous débarrasser des autres chefs centaures...

***


- Bonjour Brûlecoeur. Pour quelle raison m'as-tu convoqué ?
- Ah, Neigemirage, te voilà. Comme tu le sais sûrement, Plainetempête s'est fait tué il y a quelques jours.
Le chef des Losarus eu un petit sourire, qui tenait plus du rictus carnassier que d'un sentiment franc.
- En effet, j'ai appris la nouvelle. Et j'en suis attristé.
- Et sinon, comment se passent tes raids sur les villages humains ?
- Sans les centaures de Maguuma, je subis un peu plus de pertes que prévu. Mais sinon, nous sommes prêt à les écraser, une fois que tu les auras attaqué dans le dos.
- Bien, bien...
Brûlecoeur ne semblait pas écouter son confrère. Il fixait intensément les soldats qui attendaient derrière Neigemirage. Mais ce dernier se doutait qu'ils ne s'étaient pas donnés rendez-vous pour discuter. Le Losaru prévoyait quelque chose, c'était évident...
Justement, quand il reprit la parole, il semblait excité :
- Bien, bien, répéta-il, les Maguumas sont dispersés, et les tiens sont affaiblits... On dirait qu'il va falloir que je prenne les choses en mains, et ce sera sans toi !
Neigemirage ricanait en écoutant Brûlecoeur. Puis la terre trembla, et une guivre du désert sortit du sol sous ses pieds, et le goba tout cru.
- Tu n'aurais pas dû me sous-estimer, Neigemirage... Maintenant, débarrassons-nous des tiens ! Je n'ai rien à faire de bras cassés...
Cinq autres guivres du désert apparurent tous autour des soldats Modniirs. Pourtant, pas un seul ne réagissait.
Brûlecoeur commença à se poser des questions, surtout que ses guivres dressées ne semblaient pas voir les Modniirs, pourtant juste sous leur nez.
Ses craintes se confirmèrent quand il entendit la voix de Neigemirage, tout autour de lui :
- Tu pensais vraiment te débarrasser de moi comme ça ? Je me doutais que tu avais un sacré tempérament, Brûlecoeur, je me suis donc renseigné sur toi avant de signer ce pacte. Tu aurais dû faire de même pour moi, ainsi tu aurais sû que je ne suis pas facile à piéger...
Les Modniirs que Brûlecoeur pensait réduire en bouillie par les guivres se dissipèrent. C'étaient des illusions !
- Bien sûr, continua Neigemirage, j'ai aussi eu vent de ton arme secrète. Mais tu sais, des guivres, on n'en trouve pas que dans le désert...
Le chef Losaru et ses guivres se firent à leur tour encercler par deux fois plus de guivres de givres. Celles-ci étaient beaucoup plus féroces que leurs homologues du désert, et étaient même capable de creuser dans la roche.
En conséquence, les guivres du désert se faisaient décimées par celles des Cimesfroides. Brûlecoeur, regarda le massacre, effaré. Il ne se défendit même pas quand une guivre le dévora. Seul son épée et son bouclier restaient de lui.

_________________
Unis, Forts et Loyaux ;
Par le Sang et par l'Epée ;
Scellés d'Amitié...

_________________
Machewnow Disg, Chef de Guilde des Chaos Orphans, Grand Maître Cartographe de Tyrie, Barde Romanesque, Guide touristique, Arbitre et Organisateur des Concours de Screens
_________________
"The most important thing in any game should be the player. We have built a game for them." Ree Soesbee about Guild Wars 2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machewnow Disg
Officier, Barde romanesque des Chaos Orphans
Machewnow Disg

Nombre de messages : 442
Age : 29
Localisation : Condé-ste-Libiaire en Seine et Marne
Date d'inscription : 04/02/2007

La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale   La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale Icon_minitimeLun 12 Mai - 14:50

- Attention, à gauche !
Aaark fit un roulé-boulé pour éviter les quelques flèches que ses ennemis lui avaient lancés. Il fit un signe de remerciement à Okashi, qui l'avait prévenu, puis sauta sur le centaure le plus proche et le découpa en morceaux.
Sa hache commençait à s'émousser. Il faut dire aussi qu'ils combattent les centaures depuis toute une après-midi ! Et ce n'était que des centaures Modniir. Etrangement, les Losarus manquaient à l'appel.
C'eût aurait pu être une bonne nouvelle, si ces fichues guivres de givres n'étaient pas venu se méler au combat ! Bien qu'elles soient relativement facile à éviter, elles provoquaient une véritable boucherie. Mais le pire était les énormes rochers qu'elles balançaient sur la muraille. Avec tout ça, ils risquaient de ne pas tenir longtemps l'Arche du Lion...
Okashi cria un nouvel avertissement à son chef. Une guivre avait pris pour cible leur groupe ! Machewnow avait bien fallit se faire broyer par les multiples rangées de dents de la créature.
Tout le monde lança leurs attaques les plus puissantes, mais même les météorites ne semblaient que la chatouiller et l'enerver encore plus.
- Il faut trouver quelque chose, ou sinon elle nous avalera tous, cria Aaark.
- J'ai une idée ! Quelqu'un aurait-il une arme de rechange ? Demanda Okashi.
- Tiens, prends ma hache, lui répondit Machewnow. Mais ne la perd pas, c'est une hache du Chaos peu commune !
Joignant le geste à la parole, Machewnow tendit le pommeau de son arme à son ami.
Okashi leur demanda alors de s'écarter. Après s'être assurer que tous le monde avait suivi son ordre, il agita les bras, la hache brillante dans l'une de ses mains, et son bâton de moine dans l'autre, en direction de la guivre.
Le monstre tendit le cou aussi vite qu'un serpent, et ouvra ses mâchoires en grand devant Okashi.
Il se lança un sort de protection puissant sur lui-même.
"Pourvu que je n'ai pas fais d'erreur", pensa-t-il, avant de se faire avaler par la guivre.
Tous le monde cria d'horreur.
A l'interieur de la bouche, Okashi sentait les dents érafler son armure. Heureusement qu'il avait préparé ce bouclier de protection !
Il se laissa descendre un moment, puis installa son bâton en travers de la gorge de la créature pour stopper sa course. Il ne voulait pas se faire digérer dans l'estomac ! Déjà que les acides que produisaient la guivre pour dissoudre ses "aliments" mettaient le bouclier d'Okashi en mauvais état, il n'imaginait même pas ce que serait un séjour dans l'estomac...
La puanteur le révulsait, mais il prit sa hache, ainsi que son courage à deux mains, et entreprit de taillader sauvagement l'oesophage du monstre.
A l'extérieur, les compagnons regardaient avec surprise la guivre hurler et se convulsionner.
Puis elle pencha son énorme tête, et vomi un flot d'immondices, dans lequel trampait maintenant Okashi. Ensuite, elle rentra sous terre, et ne revint pas.
Sephyr et Machewnow s'ésclaffaient de rire devant le spectacle : Okashi pataugeait dans un mélange de restes humains et de sucs digestifs.
Aaark les fixa avec un regard presque aussi noir que celui du malchanceux Okashi :
- Vous devriez plutôt le féliciter, au lieu de rire ! Lui, au moins, il a réussi à faire fuir la guivre !
Reprenant leur sérieux, ils repartirent au combat.
Après une nouvelle demi-heure de lutte acharnée, Aaark montra du doigt à ses compagnons un groupe de centaures. Il y avait là trois Protecteurs, pourtant rares dans la tribut des Modniirs, et plusieurs gardes d'élite. Ce devait être Neigemirage !
Par chance, l'équipe les attaquèrent de dos. Les centaures, prit par surprise, tombèrent un par un. Bientôt, il ne resta plus que Neigemirage. Et il semblait terrifié.
- Il a peur ! Ce doit être le vrai ! Chargez ! Hurla Aaark.
Mais il se sentit soudain très lourd, et il n'arrivait pas à courrir. Le centaure lui avait lancé un maléfice !
- Bipèdes ignorants ! Vous pensiez pouvoir m'avoir ?
Neigemirage brilla d'une aura étrange. Tout autour des membres du groupe, des centaines de centaures apparaissaient.
- Ignorez-les, ce sont des illusions, prévint Aaark.
- Ouille ! Pour des illusions, elles font sacrément mal, cria Machewnow.
Pourtant, quand Aaark essayait de les frapper, sa hache traversait leur corps, comme si ils étaient effectivement une illusion. Mais quand eux l'attaquèrent, leurs coups étaient malheureusement bien réels.
Il regarda chacun de ses compagnons. Tous semblaient en difficulté. Sauf Lena : elle bandit son arc, visant droit devant elle, alors que des dizaines de centaures lui fonçaient dessus.
- Lena, fait attention !
Mais elle lâcha la flèche, toujours avec autant d'assurance. Celle-ci traversa tous les centaures-fantômes, puis vint se fîcher en plein milieu de la gorge de Neigemirage. Le sourire confiant du chef Modniir se transforma subitement en rictus de surprise. Puis il s'effondra.
- C'était son point faible, expliqua Lena, alors que les centaures se dissipaient dans un nuage de poussière. Les ennemis qu'il créait étant insensibles à nos attaques, il n'avait donc rien pour le protèger d'une flêche.
Elle souria, alors que les autres la regardaient, bouche bée.
Neigemirage mort, les trois-quarts de l'armée de centaures disparurent. Ceux qui n'étaient pas des illusions fuyèrent rapidement.
Machewnow interpela ses amis :
- Regardez ! Neigemirage... C'était une marionnette en bois !
Alors que les sauveurs de la Kryte regardaient la chose désarticulée qui avait été Neigemirage, ils jurèrent tous avoir entendu des paroles dans le vent...
- Vous entenderez encore parler de moi...

***


Havion se frotta les orbites vides qui avaient acceuillit ses yeux, auparavant. Une manie qu'il avait gardé, même dans la mort.
- Désolé, Maître, mais ils m'ont eu.
- Tant pis, l'important à déjà été fait.
Havion acquiesa. Il arrâcha de dernier lambeau de chair qui pendait à ses os nus.
- De toute façon, il ne me restait plus beaucoup de matière pour maintenir mes illusions.
- Tu as fait du bon travail, le félicita son Maître. Mais dis-moi, ces aventuriers, c'est ceux-là même qui ont exécuté mon fidèle bras droit ?
- En effet, répondit Havion, ce sont bien eux qui on tué le meilleur de vos serviteurs, la Liche...

Fin de la première partie.

_________________
Unis, Forts et Loyaux ;
Par le Sang et par l'Epée ;
Scellés d'Amitié...

_________________
Machewnow Disg, Chef de Guilde des Chaos Orphans, Grand Maître Cartographe de Tyrie, Barde Romanesque, Guide touristique, Arbitre et Organisateur des Concours de Screens
_________________
"The most important thing in any game should be the player. We have built a game for them." Ree Soesbee about Guild Wars 2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machewnow Disg
Officier, Barde romanesque des Chaos Orphans
Machewnow Disg

Nombre de messages : 442
Age : 29
Localisation : Condé-ste-Libiaire en Seine et Marne
Date d'inscription : 04/02/2007

La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale   La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale Icon_minitimeLun 12 Mai - 15:02

Deuxième partie : La chasse aux Squelettes

Okashi se réveilla brusquement. Sa vue était complètement brouillé. Il avait très mal à la tête, comme s'il s'était reçu la masse d'un ettin sur le crâne. De plus, il avait du mal à réflechir. Que s'était-il passé avant qu'il ne sombre dans un sommeil troublé ?
Il regarda autour de lui, essayant d'identifier quelque chose, malgré le fait qu'il voyait complétement flou. La salle où il se trouvait était très sombre, et il était assis sur une sorte de canapé. C'est tout ce qu'il savait.
Il tendit les bras, et se cogna les doigts sur ce qu'il semblait être une table. Plissant les yeux, il avisa un parchemin posé sur celle-ci.
Avec si peu de lumière, il mit un moment à réussir à lire les quelques lignes qui y étaient écrites. Il n'en comprit pas très bien le sens, Mais il savait que cela était important.
Il relu les mots à haute voix. Puis soudain, dans une grande lumière blanchâtre, sa vue s'éclaircit, et son mal de tête disparu.
Ca y est, il se souvenait.
Il se trouvait dans la salle réservée aux grands événements, dans une taverne de l'Arche appelée "la Taverne du Poil frisé",et sachant très bien qu'il allait se prendre une énorme cuite, il avait écrit les paroles du sort permettant de se dessaouler sur ce morceau de parchemin.
Bien sûr, tous ses amis étaient là : Machewnow ronflait bruyament sur le canapé d'en face. Il avait fait un concours avec Aaark pour savoir qui serait bourré le plus vite. Le chef de guilde était encore à peu près sobre quand l'élémentaliste avait perdu, s'affalant sur son lit improvisé.
Aaark, lui, dormait avec sa hache enserrée dans ses bras. Vers la fin de la soirée, il avait tenté de recréer la scène de leur victoire, mais peu de monde ne pu en profiter : soit ils dormaient, soit ils étaient occupé à autre chose.
Parmi eux, il y avait Sephyr, qui avait tenu le plus longtemps. Okashi le trouva accroché à un lustre, en équilibre instable, sans savoir comment il était arrivé ici.
Au contraire, Lena s'était endormie en première. Ce n'est pas qu'elle ne tenait pas l'alcool, mais pour la féliciter, car c'était elle qui avait abattu Neigemirage, ses amis lui avaient servit une bonne vingtaine de bière, qu'elle avait avalée avec de plus en plus d'entrain, jusqu'à qu'elle s'écroule sur le fauteuil le plus proche. Machewnow et Sephyr en profitèrent pour l'enterrer sous une montagne de bouteilles de bière vides, sous laquelle elle dormait toujours ce matin.
Enfin, Biky somnolait sur les vestiges de ce qui avait été une table. Après de nombreuses bières, elle était montée pour danser. Puis, trouvant qui faisait trop chaud, elle avait retiré ses habits, pour continuer à se trémousser en sous-vêtements, jusqu'à qu'elle tombe de fatigue.
Okashi soupira. Ils n'étaient pas près d'oublier cette fête !
La porte s'ouvrit. Le barman, propriétaire des lieux, entra, suivit d'une silhouette indistincte dans le peu de lumière qui éclairait la salle.
- Ah ! Maître Okashi, vous êtes debout, murmura le tavernier.
- En effet, lui répondit son interlocuteur. Peut-être voudriez-vous que l'on débarrasse ?
- Non, non ! Ne vous embêtez pas ! Vous êtes des héros aujourd'hui, profitez-en. Mais il y a quelqu'un qui souhaiterait s'entretenir avec vous.
Le barman s'effaça, pour laisser passer un homme chétif, et assez pâle.
Après avoir slalomé entre les multiples boutelles qui jonchaient le sol, il s'installa sur une place non occupé par Machewnow sur le canapé, face à Okashi.
- Enchanté, dit-il d'une voix traînante. Je me présente : Hinova, érudit du Blanc-Manteau.
- Okashi, officier de la guilde des Chaos Orphans.
- Je sais qui vous êtes, bien entendu. Et d'ailleur, c'est pour ça que je suis ici. Vous êtes devenus des héros, et j'ai besoin d'hommes de votre trempe pour m'accompagner à Maguuma, jusqu'au Cromlech de Denravi.
- Je ne sais pas, il va falloir que je demande à mon supérieur. Et puis, que voulez-vous aller faire là-bas ? C'est le repaire principal de la Lame Brillante !
- Justement, j'y suis envoyé pour négocier un traîté de paix. Et puis je vous payerais 200 lingots de platine, une fois à destination.
Okashi écarquilla les yeux. C'était une vrai petite fortune !
- A ce prix là, je doute qu'il ne soit nécessaire pour moi de déranger mon chef dans son sommeil. Vous pouvez compter sur la guilde des Chaos Orphans pour vous escorter !
C'est exactement ce moment là que Sephir choisit pour se réveiller. Etant perché en haut d'un lustre, ses mouvements brusques le décrocha du plafond. Il tomba dans un grand fracas et dans un nuage de poussière.
Lena se réveilla en sursaut, faisant rouler les bouteilles sous lesquelles elle était enterré. Tout ce rafut fit bondir Aaark, qui semblait croire qu'il y avait une bataille.
Malheureusement, son premier pas le conduisit à rouler sur une cannette de bière que Lena avait fait tomber. Dans sa chute, il lança malencontreusement sa hache, qui se planta dans le canapé, à deux centimètres du visage de Machewnow.
Celui-ci bondit en l'air et lança par réflexe un sort à l'aveuglette, qui fit exploser les restes de la table sur laquelle était posée Biky. Cette dernière fut projetée dans les airs, et s'écrasa quelques mètres plus loin, fracassant une autre table. Elle se releva doucement, en se plaignant de son mal de crâne.
Quand la poussière fut retombée, l'homme qui avait embauché la compagnie se leva, comme si de rien n'était.
- Je vous attendrai devant la porte ouest de la ville, dit-il simplement, avant de partir.
Aaark le regarda sortir, sans comprendre.
- Qui était cet homme ? Que nous voulait-il ? Demanda-t-il à l'adresse d'Okashi.
- Nous proposer une randonnée dans la forêt, lui répondit celui-ci, sans réfléchir.

***


Machewnow, assis dans le sable, regardait le clair de lune se refléter dans l'eau.
Ils étaient tous partis dès le matin, après avoir fait de brèves présentations avec leur employeur. Ils avaient marché toute la journée en direction du Havre du Pêcheur, traversant marais et plaines. Ils avaient bien avancés, car le soir, ils avaient déja atteint le sud de la Lande de Talmak, au bord d'un lagon relié à la mer.
Ils avaient très vite monté leur tentes, car le vent soufflait fort dans ces régions. Puis tous le monde s'était couchés, sauf Lena, qui avait prit le premier tour de garde.
Machewnow, lui, avait hérité du second. C'était le plus dur à supporter, car cela coupait la nuit en deux courtes périodes de sommeil peu reposantes.
Alors qu'il jouait un peu avec le sable, il entendit quelqu'un arriver. C'était Aaark.
- C'est bon, Mache, je prends le prochain tour de garde.
- Mais j'en ai encore pour une petite heure... Tu es sûr que tu ne devrais pas te reposer, plutôt ?
Aaark s'assit à côté de Machewnow. Il semblait en effet un peu fatigué.
- J'aurais bien aimer dormir un peu plus, mais je n'y arrive plus. Quelque chose me préoccupe.
- Vraiment ? Est-ce à propos de Hinova ?
Dès la première fois que Machewnow l'avait vu, l'érudit ne lui inspirait pas confiance.
Aaark acquiesa, mais ne s'expliqua pas. Il avait l'air plongé dans ses pensées. Machewnow recommença alors à jouer avec le sable, à ses pieds.
- Allons, tous devrait bien se passer, dit-il après un moment, je connais Maguuma comme ma poche !
Mais Aaark ne l'avait pas écouté. Il se leva brusquement et tira son ami vers lui, sans ménagement. Et heureusement, car sinon le gigantesque marteau qui s'écrasa dans le sable lui aurait éclaté le crâne.
Après quelques projectiles magiques, le propriétaire de la masse s'écroula sans un cri. C'était un zombie de deux mètres, à la peau d'un blanc laiteux, qui offrait un net contraste avec l'armure noire que la créature portait sur certaines parties de son corps.
Machewnow ne l'avait même pas entendu arriver !
Aaark lui tapota l'épaule et tendit le doigt vers la mer. Une centaine d'autres morts-vivants en sortaient sans un bruit, d'une démarche lente mais implacable. Un tas d'algues les recouvraient en partie, comme s'ils avaient marchés sous l'eau pendant un bon bout de temps.
Le zombie qui avait attenté à la vie de Machewnow était le premier de cette armée macabre, mais les goules arrivaient déjà très vite.
Aaark le poussa vers le camp, et lui demanda de prévenir tous le monde. Il sortit sa hache, testa son tranchant, puis se prépara tranquillement à l'affrontement.
Machewnow, quant à lui, n'attendit pas plus longtemps pour faire ce que son chef lui avait ordonné. Il courrut dans tous le camp, tapant du pied dans les tentes et hurlant "alerte !".
Ses amis sortirent précipitament, en finissant pour la plupart de s'habiller. Machewnow leur montra dans de grands gestes la plage, où Aaark bataillait ferme.
Seul Okashi et Hinova étaient encore dans leurs tentes. Tant pis, se dit Machewnow, Il s'élança à la suite de ses compagnons pour se joindre à la mélée.
La bataille était confuse. De plus, les morts-vivants étaient coriaces : Certains continuaient à combattre sans bras, d'autres sans jambes. Biky et Sephyr étaient obligés de maintenir leurs sorts de feu plus longtemps que d'habitude, car les morts étaient insensibles aux brûlures, et seul une température suffisante pour faire éclater leurs os réussissait à les arrêter.
Lena était celle qui avait le plus de difficultés : ses flèches étaient peu efficaces sur les os, et il fallait qu'elle vise la colonne vertébrale précisemment, pour que son trait puisse la casser. Il n'y avait aucune autre manière pour elle de les mettre hors de combat.
Au contraire, Aaark faisait un massacre. Sa hache faisait des ravages sur les os peu protégés. Mais il commençait cependant à fatiguer, comme tous les autres membres de l'équipe.
Alors qu'ils se faisaient submerger, une vive lumière éclaira la scène, dans leur dos. Okashi était sortit de sa tente en trombe, encore torse nu, et courrait maintenant entre les morts-vivants, qui se disloquaient sous l'effet de ses prières.
Machewnow eu un frisson quand son ami lui lança un enchantement. Quand il sentit de la poussière tomber sur son épaule, il compris que Okashi l'avait protégé d'un ennemi, alors que lui était en train de le regarder, bouche bée. Maudissant son manque d'attention, il s'appretait à retourner au combat, mais les morts-vivants détalaient le plus vite qui leur était possible, effrayés par la magie blanche que le moine diffusait.
Quand toute trace d'ennemi avait disparu, Okashi tomba à genou. Aaark voulu le secourir, mais il fit signe que tout allait bien, puis après s'être frotté vigoureusement le front, il rassura ses amis :
- Ce n'est rien, c'est juste que je n'ai pas l'habitude d'utiliser les prières de châtiment, et qu'elles me coûtent beaucoup d'énergie. Désolé du retard, mais une goule semblait avoir décidé que la sortie de son tunnel souterrain déboucherait sous mon sac de couchage. Il a bien fallu que je m'en débarrasse, puis que je prépare mes prières.
Après s'être assurer que les morts-vivants n'avaient pas l'intention de revenir de sitôt, les membres du groupes retournèrent au campement. Hinova était là, en train de ranimer tranquillement le feu.
Cela mis Machewnow en colère :
- Vous auriez pu nous aider un peu quand même ! Je suis d'accord que notre boulot est de vous protéger, mais dans ce cas, je ne vois pas à quoi sert l'épée que vous avez à la ceinture...
Hinova ne répondit pas. Devant ce manque de réaction, Sephyr en rajouta une couche :
- Laisse-le, Mache, ce n'est qu'un érudit, après tout !
- En effet, continua Machewnow, un érudit est plus habitué à attendre que quelqu'un le protège...
Cette fois, Hinova daigna répondre aux provocations :
- Comme vous l'avez dit, votre boulot est de me protéger. Mais je peux vous garantir que je sais parfaitement me défendre.
- Ah ouai, enchaîna Machewnow, alors prouvez-le !
- Je propose un duel amical, dit patiemment Okashi.
Tout le monde acquiesa, puis s'installèrent en cercle afin de former un semblant d'arène. Machewnow et Hinova se préparèrent alors. Tous les deux semblaient confiant.
- Je t'en prie, ouvre le bal, sussura Hinova.
- D'accord, mais tu vas le regretter !
Machewnow installa son aura de chair de pierre, puis lança un énorme rocher vers Hinova.
Celui-ci ne bougea même pas. Avec un sourir, il regarda le rocher traverser son corps, comme s'il était fait de brume.
Et en effet, sa silhouette se brouilla et disparu dans une fumée opaque. Alors qu'il cherchait son adversaire, Machewnow frissonna quand il sentit une main froide comme la mort se poser doucement sur son cou.
"Perdu", lui murmura Hinova à l'oreille.
Puis Machewnow tomba à genou en criant de surprise et de douleur. Il souffrait, et ne doutait pas une seconde que son crâne allait bientôt exploser.
Mais aussi soudainement qu'elle était apparue, la douleur cessa. Machewnow s'écarta alors précipitament de Hinova. Celui-ci regardait intensément Okashi, comme si le combat ne l'interressait plus.
- Il n'était pas utile d'atténuer la douleur, lui dit-il. Je n'allais pas le tuer.
- C'est un duel amical, expliqua calmement Okashi, et donc il est nécessaire d'éviter toute souffrance inutile. Je pense que Machewnow a eu son compte.
Hinova haussa les épaules, puis rentra dans sa tente, ignorant les regards étonnées qui étaient braqués sur lui.
Quand il fut sûr qu'il ne pouvait pas l'entendre, Machewnow s'écria :
- Aaark, je refuse de continuer à escorter ce fou !
Okashi lui posa une main paternelle sur l'épaule.
- Allons, lui dit-il, tu aurais peur de lui ?
- Non ! Ce n'est pas ça, mais...
Aaark l'interrompit. Après avoir scruté le regard du moine, il acquiesa, puis s'agenouilla devant Machewnow :
- Fait confiance à Oka, Mache. Et pense à la prime qui nous attend !
Supposant que le problème était clos, tous le monde retourna dans sa tente respective. Machewnow soupira, puis suivit les autres. Ils avaient besion d'un guide, tout de même, se dit-il pour se rassurer.

_________________
Unis, Forts et Loyaux ;
Par le Sang et par l'Epée ;
Scellés d'Amitié...

_________________
Machewnow Disg, Chef de Guilde des Chaos Orphans, Grand Maître Cartographe de Tyrie, Barde Romanesque, Guide touristique, Arbitre et Organisateur des Concours de Screens
_________________
"The most important thing in any game should be the player. We have built a game for them." Ree Soesbee about Guild Wars 2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machewnow Disg
Officier, Barde romanesque des Chaos Orphans
Machewnow Disg

Nombre de messages : 442
Age : 29
Localisation : Condé-ste-Libiaire en Seine et Marne
Date d'inscription : 04/02/2007

La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale   La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale Icon_minitimeLun 12 Mai - 15:03

- Il y en a marre de patauger dans la boue ! C'est encore loin, Mache ?
- Ca fait encore un bon bout de chemin, mais on va pas tarder à sortir des marécages, rassure-toi, Seph !
Depuis des jours, la compagnie était en marche, au plein coeur de la forêt de Maguuma. Il y avait peu de danger, car Machewnow connaissait les meilleurs chemins pour éviter de croiser les nids d'arraignées mortelles ou les rassemblements de trolls de la jungle, très nombreux dans les environs.
C'est justement afin d'éviter un groupe d'écailleux, qui auraient pu propager une des terribles maladies qu'ils véhiculent parmi le groupe, qu'il les avait fait passer par une étendue d'eau peu profonde.
- Alors, Mache ? C'est quand qu'on sort d'ici, se plaignit Biky, les moustiques commencent à me pomper l'air, et même autre chose, si tu vois ce que je veux dire...
Machewnow ne répondit pas et se contenta d'écarter un rideau de feuillage. Derrière se trouvait un chemin plutôt très dégagé par rapport aux sentiers qu'ils avaient emprunté jusqu'alors.
Tout le monde regarda le paysage s'étendre devant eux, les yeux écarquillés.
- Et voilà, ce chemin sûr mêne tout droit vers les chutes de Quarrel, un avant-poste de la Lame Brillante.
- Mache, tu es vraiment un très bon guide, le félicita Aaark.
La compagnie se remit en marche d'un pas sûr. Cependant, cent mètres plus loin, un brouillard très dense fit son apparition.
- Tient donc ? Cela n'était pas prévu, s'exclama joyeusement Machewnow. Mais si on reste groupé, il n'y aura aucun problème.
Un silence s'ensuivit, que Machewnow trouvait plutôt angoissant, surtout que même les animaux d'habitude si bruyant étaient muet.
- Les gars, cette blague ne me fait pas rire...
La brume se dissipa. Machewnow était juste devant un gouffre, au milieu de la végétation, hors de vue du chemin. Pourtant, il n'avait pas bougé !

***


- Ah, la brume se dissipe.
Sephyr regarda autour de lui. Il n'y avait que Lena de présent, les autres avaient disparu ! Sa soeur le regardait d'un air interrogatif. Elle non plus ne savait pas où ils se trouvaient.
- Bon sang, où sont les autres ? On est perdu ? Demanda Sephyr, plus pour lui-même que à Lena.
- Tout va bien, j'ai ma carte sur moi. Je ne suis pas aussi bon guide que Mache, mais je me débrouille aussi assez bien. En plus, je sais où on est grâce à ses explications.
Après avoir cherché un moment dans son sac, elle sortit une carte détaillée de la région. Mais à ce moment là, un scarabée de mousse sortit de sa cachette, sous ses pieds. Elle trébucha et lâcha la carte en hurlant. L'énorme insecte en profita pour grignoter sa jambe.
- Débarrasse-moi de ça !
Séphyr, par réflexe, envoya une boule de feu sur la créature. Elle brûla en quelques secondes, mais malheureusement, la carte flamba à son tour, alors qu'un malencontreux coup de vent l'avait fait s'envoler droit sur le chemin du sort qu'il avait lancé.
Ils regardèrent tristement les cendres s'envoler.
- Maintenant, tu as raison, soupira Lena. On est perdu.

***


- Alors, Biky ?
- Rien aux alentours, chef. Que des buissons touffus.
Aaark réfléchissait à la situation. Aucune trace de pas de ses amis, qui étaient pourtant là il y a quelques secondes. Et il les auraient vu s'ils avaient continué sur le chemin.
- Biky, j'ai un mauvais présentiment.
- Qu'y a-t-il, Aaark ?
- J'ai l'impression que tout ceci n'est qu'une illusion.
- Que fait-on alors ?
- Ne bouge pas. Comme toutes les illusions, celle-ci se dissipera, à un moment ou à un autre.
Aaark avait préféré ne pas préciser que cela pouvait prendre très longtemps. Il s'assit au milieu du chemin, patiemment. Biky l'imita sans un mot.
Le silence était oppressant, car inhabituel. Mais après un long moment, un troupeau de centaure apparu autour des deux aventuriers.
- N'ai pas peur, Biky. Ce n'est toujours que des illusions.
- Comment peux-tu en être aussi sûr ? Demanda Biky d'un air paniqué.
- Ils ne font pas bruisser les buissons. On y fait pas attention, quand on est concentré sur les pseudo-ennemis qui s'approchent. De plus, ils ont laissé le chemin parfaitement libre, alors qu'ils auraient dû nous bloquer. On veut nous attirer dans un piège.
Les centaures s'arrêtèrent devant eux. Ils bougeaient à peine.
Soudain, une voix résonna tout autour :
- Je savais que tu était très intelligent, Aaark, mais là, tu me surprends.
Biky regarda tout autour d'elle, de plus en plus confuse, pour comprendre d'où venait cette voix. Aaark, lui, se contenta de répondre calmement à son interlocuteur invisible :
- Re-bonjour, Hinova. A moins que ce ne soit pas ton vrai nom.
- En effet, répondit la voix d'un ton amusé. Je me présente : Havion, Premier Envoûteur de la grande Cour d'Orr. Mais vous me connaissez sûrement mieux sous le nom de Neigemirage, n'est-ce pas ?
Biky sursauta en entendant ce nom. Tout le monde commençait à se demander si ce centaure avait vraiment existé, et voilà qu'ils le retrouveaient en plein coeur de la forêt de Maguuma.
- Je m'en doutais un peu, continua Aaark. J'ai reconnu ton style.
- Bof, les centaures ne sont plus vraiment d'actualité. Je vais... Mais, qu'est-ce que ...?
L'air se brouilla tout autour de Biky et Aaark, comme si la brume était revenue. Sauf que quand elle se dissipa, tout le monde était réapparu.
Machewnow avait les bras an l'air, comme s'il était en train de grimper une falaise qui n'existait pas. Sephyr et Lena étaient dos à dos, leurs armes brandies vers un ennemi inexistant. Et au milieu, Okashi immobilisait par une habile clé de bras Hinova, ou plutôt Havion.
- Comment as-tu déjoué mes illusions ? Demanda ce dernier.
- J'avais des soupçons dès que je t'ai vu, dans la taverne, répondit Okashi. Peu de gens savaient que c'était nous qui avions défait l'armée des centaures, et les érudits auraient réfléchit plus longtemps que ça avant de nous demander notre aide, même pour une mission si importante. Plus tard, mes soupçons se sont confirmé, au moment du duel entre Mache et toi, et aussi quand je fus le seul à être attaqué directement dans ma tente par une goule. Tu crains les prières de châtiment, n'est-ce pas ? Ensuite, je m'attendais à ce que tu agisses bientôt.J'ai remarqué tes yeux briller lorsque Mache a parlé du prochain avant-poste. Tu n'avais plus besoin de nous pour trouver le Cromlech, il te suffisait d'aller demander là-bas. Alors tu as essayé de te débarrasser enfin de nous. Quand tu m'as fait apparaître un ravin juste devant mes yeux, j'ai fais exactement ce que tu ne t'attendais pas à ce que je fasse. J'ai avancé vers le gouffre. Et je suis apparu dans ton dos.
- Impressionant, maître Okashi, murmura Havion après avoir écouté très attentivement les explications du moine. Mais il est trop tard, je vous tuerais quand même !
Un zombie attrapa Okashi par le col, l'arrachant à Havion. D'autres morts-vivants avancèrent doucement, venant de partout.
- Je commencerais par t'arracher la peau, Okashi. Qu'en penses-tu ?

***


Le zombie entraîna Okashi dans les buissons. Mais celui-ci ne se laissa pas faire : il fit appel à une prière de chatiment, qui fit fondre les mains de la créature, ne réagissant pas du tout.
Puis il tendit son bâton dans la direction d'Havion dans l'intention de lui jeter un sort. Mais il reçu un coup sur la tête, qui l'assoma.
Aaark, qui ferraillait courageusement face à un groupe de mort-vivants, se dirigea vers Okashi, pour empêcher des goules de le capturer. Cependant, un monstre apparu sous ses pieds et l'immobilisa en lui sautant dessus.
Les autres membres de la compagnie n'étaient pas en meilleur posture : déjà, plusieurs goules avaient emporté Machewnow et Lena, qu'ils avaient ligoté grâce à de vieilles mais robustes cordes. Puis vint le tour de Sephyr et de Biky de se faire capturer.
Havion frappa nonchalament dans la hache de Aaark alors qu'il tentait de la récupérer.
- Allons, allons, tenez-vous tranquille. Mon maître a encore besoin de vous vivant...
Avant qu'il ait pu répondre quelque chose, Aaark se fit à son tour assommer puis emporter dans les buissons par des mains griffues...

***


Sephyr ouvrit les yeux.
Il y avait tellement peu de lumière qu'il croyait être devenu aveugle. il s'assit en grogant de mécontentement quand il sentit les crampes qui rendaient tout mouvement douloureux. A première vue, il était en prison.
- Ah, ça y est, tu émerges ?
Il sursauta. Il n'avait pas remarqué que Okashi se tenait à côté de lui.
- Où... Où sommes-nous ?
- Sous l'eau, lui répondit Okashi.
Alors que la perplexité s'afficha sur le visage de Sephyr, son ami lui montra l'unique lucarne. Quand il regarda à travers, il vit en effet de l'eau. Celle-ci était comme retenue par un mur invisible. Vu le peu de lumière qui arrivait à venir jusqu'ici, ils devaient être très en pronfondeur de la mer...
- A mon avis, continua Okashi, nous sommes dans la célèbre cité d'Orr... Celle qui à coulé à cause du Vizir Kilbron, lors de l'invasion Charr, quand il a voulu sauver son pays. Sauf qu'il a libéré le pouvoir de la liche de cette manière...
- Mais on a pourtant vaincu la Liche, non ?
- En effet, mais il semblerait qu'il y ait quelqu'un d'autre qui tire les ficelles.
Sephyr réfléchit à ces suppositions. Remarquant qu'il fixait la porte, Okashi lui dit :
- Ne crois pas qu'ils soient assez idiot pour nous enfermer dans une cellule classique alors qu'on peu encore utiliser nos pouvoirs... La porte et même les murs sont enchantés. Lance un sort dessus, et il se retournera contre toi. Les prisons de la cité d'Orr étaient très efficaces, et il semble qu'elles le soient toujours, comme le peut en témoigner la légère blessure que je me suis faite en tentant de l'ouvrir.
Cette "légère" blessure entaillait tout de même tout le long du bras d'Okashi, remarqua Sephyr. Cependant, elle semblait superficiel, puisque la plaie s'était déjà refermée.
Sephyr continua tout de même à observer la cellule pour tenter de trouver une autre forme d'échappatoire. Puis la porte s'ouvrit.
Un squelette au regard vide entra, et déposa en silence un plateau sur le tas de poussière qui jonchait le sol. Un exécuteur, reconnaissable à son armure noire et à sa peau laiteuse, tenait la lourde porte, empêchant toute évasion désespérée.
Une fois les mort-vivants sortit, Okashi et Sephyr se jetèrent sur le plateau. Il y avait là un peu d'eau vaseuse et quelques trognons de pains rassis, mais cela devenait un vrai festin alors qu'ils n'avaient pas mangé ni bu depuis trop longtemps.
Cela leur fit reprendre des forces. Comme il faisait presque totalement noir, les deux prisonniers en conclurent qu'il devait faire bientôt nuit. Okashi proposa à Sephyr de dormir pendant que lui prennait le premier tour de garde, au cas où il se passerait quelque chose. Sephyr s'endormit alors comme une masse.
Il fut réveillé peu de temps après par le bruit d'une explosion, et une lumière aveuglante provenant de la lucarne.
Quand il fut habitué à la lumière, il demanda à Okashi se qu'il se passait. Celui-ci lui répondit qu'il n'en avait aucune idée.
Le sol trembla, projetant à terre les prisonniers. Ils réstèrent au sol un bon moment, jusqu'à que le tremblement de terre s'arrête.
Quand Okashi regarda à travers la lucarne, il resta bouche bée. Sephyr jeta lui aussi un coup d'oeil, et eu la même réaction.
Ils n'étaient plus du tout sous l'eau. La cité semblait avoir été posée sur un monticule de pierre noire, et était maintenant complètement émergée. Ses tours se dressaient vers le ciel et semblaient intact. De même, la muraille entourant la ville était en parfait état, n'était-ce la présence des gardes squelettiques qui suivaient le chemin de ronde.
- C'est l'occasion pour nous de sortir d'ici, proposa Okashi. La prochaine fois que la porte s'ouvre, tu sautes sur le squelette qui fait le service et tu bloque la porte avec son corps s'il le faut. Moi, je me charge du zombie.
Sephyr lui fit signe qu'il avait compris.
Ils attendirent devant la porte une bonne demi-heure, ce qui semblait être une éternité alors qu'ils n'avaient pas d'autre activité que de fixer la porte.
Puis celle-ci s'ouvrit. Sephyr se leva et sauta immédiatement dans l'entrebaillement. Okashi s'aprétait à faire de même, mais il s'arrêta quand il reconnu une voix qu'il connaissait bien :
- Eh ! Arrête, Seph, c'est moi !
Sephyr regarda avec étonnement son ami Machewnow qu'il avait mit à terre, alors que Aaark éclata de rire à côté de lui. Ils n'étaient pas armés, mais une étrange lueur brillait sur leur corps.
- Comment vous vous êtes libéré ? Demanda Okashi. Et pourquoi vous brillez bizarrement ?
- Ah, c'est une longue histoire, lui répondit Aaark. Je ne sais pas si on a le temps de vous raconter...
- Mais si, Aaark, on a tout notre temps, s'exclama Machewnow qui venait de se relever, le roi n'a pas dû encore se remettre du sort que je lui ai envoyé...
- Mais de quel roi parlez-vous ? Questionna Okashi. Je ne comprends rien...
- Alors assis toi confortablement, je vais t'expliquer...

_________________
Unis, Forts et Loyaux ;
Par le Sang et par l'Epée ;
Scellés d'Amitié...

_________________
Machewnow Disg, Chef de Guilde des Chaos Orphans, Grand Maître Cartographe de Tyrie, Barde Romanesque, Guide touristique, Arbitre et Organisateur des Concours de Screens
_________________
"The most important thing in any game should be the player. We have built a game for them." Ree Soesbee about Guild Wars 2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machewnow Disg
Officier, Barde romanesque des Chaos Orphans
Machewnow Disg

Nombre de messages : 442
Age : 29
Localisation : Condé-ste-Libiaire en Seine et Marne
Date d'inscription : 04/02/2007

La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale   La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale Icon_minitimeLun 12 Mai - 15:04

Aaark s'assit brusquement, et regarda autour de lui. Il faisait sombre, mais il comprit facilement qu'il était dans une cellule de prison.
Un ronflement sonore lui indiqua que Machewnow était avec lui, allongé dans un coin. Il s'en approcha et le secoua un peu pour le réveiller.
- Hmmm... Qu'est-ce que... Où sommes-nous ? Demanda Machewnow quand il se réveilla.
Aaark lui fit signe qu'il n'en savait rien. Un coup d'oeil par la lucarne lui fit voir un mur d'eau. Impossible de sortir par ici, et de toute façon, la fenêtre était trop étroite.
Machewnow hurla en secouant sa main. Son gant était en train de brûler. Après l'avoir péniblement éteint, il expliqua à Aaark qu'il avait essayé de lancer un sort sur la porte, mais qu'elle le lui avait renvoyé.
Alors qu'il soignait ses brûlures, la porte s'ouvra en grinçant.
- Je vois que vous vous êtes frotté à l'enchantement qui protège la porte...
Havion était entré dans la petite salle, et regardait Machewnow en souriant. Aaark tenta de lui sauter dessus, mais deux puissants exécuteurs le plaquèrent contre un mur, et des goules entreprirent de lui ligoter les chevilles et les bras avec des chaînes.
Ils firent de même avec Machewnow, puis chacun fut soulevé sans effort apparent par un exécuteur. Ils quittèrent la salle sur le dos d'un zombie, totalement impuissants.
- Au fait, bienvenue dans notre merveilleuse cité d'Orr, leur dit Havion, qui ouvrait la marche. Tous les humains se sont toujours dit qu'il n'y avait aucun moyen d'y accéder. Et ils ont à moitié raison. Seul les mort-vivants peuvent venir ici, car nous n'avons pas besoin de respirer. Nous avons quand même activé un sort dans cette partie de la cité pour nous séparer de l'eau, parce qu'à force, cela devient contraignant... Déjà qu'un zombie n'est pas très rapide, alors sous l'eau, je ne vous dis pas...
Havion semblait joyeux, et avait un air inquiétant sur le visage.
Ils traversèrent de nombreuses salles, puis s'arrêtèrent devant de gigantesque porte, gardés par deux squelettes géants et complètement immobile.
Là Havion s'arrêta.
- Je vais vous présenter mon maître, le roi d'Orr, en personne ! Vous pouvez être fier d'avoir eu cet honneur...
Les portes s'ouvrirent toutes seules. Derrière s'étendait une salle aux dimensions titanesques. Des colonnes immenses soutenaient un toit décoré par des peintures d'un réalisme époustouflant. Un tapis rouge large d'au moins trois mètres était déroulé jusqu'à un trône en or massif, et agrémenté de pierres précieuses. Il y avait là suffisament de rubis et de saphirs pour faconner une demi-douzaine d'armure à Vabbi ! Sans parler des diamants...
Au centre de cette concentration d'opulence, assit nonchalament sur le trône, il y avait le roi d'Orr lui-même. Ses habits étaient entièrement tissés d'or, et une armure en argent le protégait presque totalement. Il rivalisait de magnificence avec la salle du trône elle-même. Sauf que son visage était creusé, et n'avait plus rien des traits d'un homme. Ses yeux étaient totalement noirs, sans pupille, et sa peau parcheminée semblait ne pas pouvoir supporter plus longtemps le poids de sa barbe blanche, qui s'étendait jusqu'à son ventre bouffit.
- Merci d'être venu, cher invités, annonça d'une voix profonde le roi. Asseyez-vous, je vous en prie...
Il désigna d'un geste de la mains deux autels sacrificiels encore soulliés par une couche de sang séchée, que les deux amis n'avaient pas remarqué en entrant, car la pièce effaçait comme par enchantement tout ce qui parjurait avec sa beauté.
Aaark et Machewnow furent posés sans ménagement sur la pierre froide des autels.
- Je vous le dis tout de suite, continua le roi, nous avons besoin de vous. Oui, car nous voulons redonner à notre cher cité la magnificence qu'elle possédait avant que l'on accède à l'immortalité - moi, Havion ici présent, et cette défunte Liche - et qu'on la fasse couler pour se protéger de ces Charrs. Vous nous avez privé de l'énorme soutient des titans, mais rassurez vous, une fois que vous nous aurez aidé à sortir la cité de son tombeau aquatique, le royaume de la Kryte suffira à grossir les rangs de nos armées. Et bien, ne perdons donc pas de temps, et commençont le rituel. Havion, aurais-tu l'obligeance de leur expliquer en quoi il consiste ?
- Bien sûr, maître. Si je vous ai demandé de m'ammener à Maguuma, c'est pour pouvoir s'emparer de quelques échantillons du pouvoir de la Pierre de Sang, gorgée d'âmes de centaines de sacrifiés. Mais nous vous avons invité à nous rejoindre, car nous avons besoin de deux âmes encore fraiches. Les vôtres conviendrons parfaitement. Je vous préviens que l'expérience peut rater, mais rassurez-vous, avec vos quatre autres compagnons, cela nous laisse deux autres essais. Ca devrait suffire. Installez vous bien confortablement le temps que j'installe le morceau de la Pierre de Sang.
Havion déposa la pierre sur un piédestral déposé entre les deux autels, puis commença à lancer plusieurs enchantement.
- Alors, Aaark, demanda Machewnow, quel est le plan pour nous sortir de cette situation ?
Mais Aaark ne répondit pas. Il semblait même inhabituellement paniqué, ce qui inquiéta beaucoup Machewnow.
- Ne bougez plus, le rituel va commencer !
Havion tendit les bras vers le plafond. D'étrange flammes violettes firent fondre sa peau, puis sa chair et ses organes, laissant ses os à nu. Ensuite, les flammes enveloppèrent la Pierre de Sang, et la fit exploser. Le feu changea progressivement de couleur pour passer au bleu, puis au vert, avant de consumer l'autel sur lequel était posé Aaark et Machewnow.

***


- Alors, Havion, quand est-ce que ça marche ?
- Je ne sais pas, maître, mais le sort semble prendre plus de temps que prévu...
Au lieu de consommer le corps de Machewnow et de Aaark, le feu était étrangement absorbé par leur peau, comme de l'eau par une éponge.
Les deux aventuriers se regardaient, sans comprendre. Ils ne sentaient aucune brûlure sur leur corps, et leur peau brillait d'une lueur qui devenait de plus en plus aveuglante.
Puis il y eu un flash, tel un éclair. Deux traits de lumière rejoignaient maintenant Aaark et Machewnow à Havion, qui se tordait de douleur.
Un tremblement de terre secoua la ville. A travers les grands vitraux de la salle, on pouvait voir la cité s'élever hors de l'eau. Après un long moment, elle se stabilisa. Un raie de la lumière du soleil passa par les fenêtres, donnant à la salle un effet flamboyant.
- Ca a marché, s'exclama le roi, le sort a réussi !
Aaark et Machewnow, eux, se levèrent. Leurs liens avaient fondu. Havion, quant à lui, semblait être inconcient, autant que l'on puisse en juger d'un squelette.
- Bon, vous avez survécu, continua le roi. Ce n'était pas prévu, mais on va arranger ça.
D'un geste, il commanda aux gardes qui l'entourait d'attaquer. Les deux compagnons, désarmés, se préparèrent à une bataille désespérée.
Les mort-vivants brandirent leurs armes. Mais soudain, la lueur qui habitait le corps des deux humains éclata, mettant les squelettes en pièces détachées.
La lumière s'intensifia sur un point, devant les deux amis, abasourdits. Un avatar de Dwayna se matérialisa devant eux, puis leur parla d'une voix calme et mesurée :
- Bonjour, amis. Et merci, car vous nous avez involontairement aidé, en vous faisant faire capturé et emmener ici. Je vous avoue que les dieux sont préoccupés par ce qu'il arrive dans l'ancienne cité d'Orr. Les âmes des mort-vivants devaient aller dans le royaume de Grenth, mais ces démons les en ont empêché. Et tous cela créé des problèmes dans ce monde. Malheureusement, nous avions besoin d'un être vivant pour que les dieux puissent agir ici. Quand on a vu que vous aviez pénétré ici, nous vous avons aidé : le sort qui était sensé utiliser vos âmes s'est retourné contre Havion. Une partie de son immortalité à été utilisé à la place, et une autre partie vous a été offerte, afin que vous puissiez sortir d'ici vivant, avec vos amis. Nous avons fait tout ce que l'on pouvait faire, à vous de partir d'ici, maintenant.
Aaark et Machewnow, toujours bouche bée, virent l'avatar disparaître. Le roi, qui avait lui aussi un air étonné, avait l'air de reprendre ses esprits. Et il était en colère.
- Même avec l'aide des dieux, vous ne sortirez pas vivant d'ici, et je vais personnellement faire en sorte que cette salle soit votre tombe !
- Je suis avec vous, maître, dit Havion, qui s'était relevé.
Le roi tendit le bras. Les portes se fermèrent, et tous purent entendre le bruit du verrou qui s'enclancha dans la serrure. Puis il se leva, et se dirigea rageusement vers les deux rescapés, de l'énergie magique crépitant autour de lui.
- Je te laisse le roi, je m'occupe d'Havion, murmura Aaark.
- J'aurais préféré me faire Havion, répondit Machewnow, car j'aurais voulu me venger du duel de l'autre jour. Mais je te le laisse, le roi me semble être un adversaire de taille.
Aaark acquiesa, et avança vers Havion, serrant les poings. Son ennemi saisit une épée à deux mains qui était accrochée à un ratelier, près d'une colonne, et la fit tournoyer au dessus de sa tête, sans le moindre effort, malgré qu'il soit dépourvu de muscles.
- Je n'ai plus de quoi créer des illusions, mais en tant que premier envouteur de la cour d'Orr, on m'a aussi enseigné l'art de se battre à l'épée. Tu n'as aucune chance, alors assied toi et laisse moi en finir rapidement !
Havion chargea. Il utilisa son arme à une vitesse impressionnante, que Aaark avait beaucoup de mal à esquiver, d'autant plus qu'il n'avait pas sa hache.
A défaut de le toucher, Havion faisait en sorte que Aaark recule le plus loin possible du ratelier d'arme. Celui-ci multiplia les esquives, essayant de trouver un moyen de neutraliser son adversaire. Mais il devait faire vite, avant de faire une erreur qui lui serait fatale.
Pendant ce temps, Machewnow combattait hardiemment contre le roi. Il lançait des rafales de pierres aussi tranchantes que des dagues. Le roi les évitait nonchalament, ou les faisait dévier du plat de la main. Profitant du temps que Machewnow avait besoin pour préparer sa nouvelle fournée de sorts, il lança une énorme boule de feu rugissante.
Machewnow interrompit son incantation juste à temps pour faire apparaitre un sort de protection. Malgré cela, la puissance du sort était telle qu'il avait reculé d'un bon mètre en arrière.
Pendant qu'il reprennait son souffle, le roi ricana, et lança une nouvelle boule de feu, encore plus grosse que la précédente.
Avant que Machewnow eu fini la roulade qu'il avait effectué pour essayer d'esquiver le sort, une autre colonne de flamme avançait dans sa direction. Il envoya alors rapidement une grosse pierre qui fendit la boule en deux, et courra à travers cette ouverture. Alors que le roi évitait le sort qui avait traversé les flammes jusqu'à lui, Machewnow fit apparaitre une tempête de sable, qui désorienta son adversaire. Cela lui permetta de se trouver juste devant lui le temps que la tempête se dissipe.
Puis il posa sa main sur le torse du mort-vivant, et le fit exploser avec un sort à bout portant. Les deux parties du corps du roi voltigèrent à travers la pièce pour venir s'écraser sur le trône.
Aaark, lui, se fatiguait, petit à petit. Cela n'échappa pas à Havion, qui brandit son épée au dessus de sa tête, afin de porter le coup de grâce.
Mais Aaark saisit la lame au vol, l'arrêtant à trois centimètres de son visage. Resserant sa prise, il tira Havion vers lui, puis saisit sa colonne vertébrale, défonçant au passage sa cage thoracique.
- On t'a peut-être appris à te battre, expliqua-t-il calmement à son ennemi, mais on ne t'a pas appris qu'il ne fallait pas être trop confiant en soi pendant un combat !
Puis il écrasa férocement Havion au sol, le brisant en deux au passage. Il l'acheva d'un coup de pied qui pulvérisa son crâne. Le reste de ses os partit en poussière peu après.
- Impressionnant, Aaark, félicita Machewnow.
- Toi aussi, tu as bien combattu. Mais maintenant, il faut libérer nos amis.
Alors que Machewnow fit exploser la porte, la moitié supérieure du roi d'Orr, qui rampait en direction de son autre partie, leur cria :
- Vous me le payerez !
Un nouveau sort fit éclater le sol sous sa moitié de corps squelettique, l'envoyant s'écraser contre le mur du font de la salle.
- Ce type est increvable. Allons-y maintenant, il faut que l'on sorte d'ici !
Ils passèrent tous les deux devant les gardes, qui ne réagissaient pas à leur présence. L'état de leur maître semblait en être la cause.
Ils courrurent à travers de nombreux couloirs, à la recherche du reste de la compagnie.

***


- Et c'est ainsi que l'on vous a trouvé, conclua Aaark.
- Bon, et bien qu'attendons-nous, demanda Okashi, allons chercher les filles !
Ils fouillèrent toute les cellules, parfois vides, découvrant de temps à autres une cadavre plus très frais. Pendant ce temps, les gardes les regardaient faire, jusqu'au moment ou l'un d'entre eux saisit le bras de Sephyr au moment où il passait à côté.
Avant qu'il ait pu faire autre chose, Aaark lui saisit le crâne et l'explosa contre le mur. Puis il pressa Sephyr de trouver Biky et Lena, car les autres mort-vivants se réveillaient.
Les recherches étaient de plus en plus difficiles maintenant, car un flot de cadavres animés tentaient de les arrêter. Machewnow et Aaark faisaient du bon ménage, pendant que leurs deux amis ouvraient les portes des cellules une par une.
Alors qu'il leur restait encore plusieurs couloir à fouiller, et toujours plus d'ennemis à combattre, des cris se firent entendre.
- C'est elles ! Elles sont par ici ! Cria Okashi à la troupe.
Aaark ouvrant le passage, ils se précipitèrent vers l'origine des bruits. Sephyr défonça une porte d'un coup de pied. Derrière se tenait leurs amies, prêtes à combattre.
Sephyr leur fit rapidement signe que c'était lui, puis il serra sa soeur dans ses bras. Biky eu aussi le droit à des manifestations de joie.
Sans prendre le temps de leur expliquer les évènements, ils courrurent tous ensemble à travers les couloirs, à la recherche de la sortie.
Après moult détours, ils débouchèrent dehors, sur le chemin de ronde. Avisant une échelle, ils descendirent de la muraille.
Malheureusement, ils s'aperçurent que la herse de la porte était déjà descendue. Qu'à cela ne tienne, Machewnow, Biky et Sephyr conjugèrent leurs sorts pour tenter de la détruire. Mais elle semblait à l'épreuve des sorts. Malgré le déluge de puissance qu'elle avait reçue, elle restait intacte.
Ils soupirèrent en coeur, chacun essayant désespéremment de trouver un moyen de la détruire, alors que Aaark et Okashi repoussaient toujours plus de mort-vivants.
Soudain, la herse se souleva. Le trio d'élémentalistes regarda autours d'eux, à la recherche de l'origine de ce miracle. Lena les interpela. Elle était en train de faire tourner une grande roue dentée.
- Il suffisait de trouver le mécanisme d'ouverture...
Tous le monde éclata de rire, puis ils s'engouffrèrent dehors, poursuivis par une horde de squelettes, de goules et autres zombies.
Alors qu'ils commençaient à être rattrapés, une pluie de flèches passèrent au dessus de leurs têtes, pour venir s'abattre sur leurs poursuivants.
Une compagnie d'éclaireurs de la Garde du Lion les encouragaient à les rejoindre au plus vite.
Une fois tout le monde en sécurité et les ennemis repoussés, le commandant de la compagnie les interpela.
- Vous avez eu de la chance que l'on passe par ici pour observer la cité d'Orr de plus près. Maintenant, vous pouvez nous expliquer ce qui arrive ? L'émergence de cette ville enfouie inquiète tous le monde...
- Et bien je propose que Mache fasse le récit détaillé de nos dernières aventures, s'exclama Sephyr en ricanant.
- Pourquoi moi ?...

Fin de la deuxième partie.

_________________
Unis, Forts et Loyaux ;
Par le Sang et par l'Epée ;
Scellés d'Amitié...

_________________
Machewnow Disg, Chef de Guilde des Chaos Orphans, Grand Maître Cartographe de Tyrie, Barde Romanesque, Guide touristique, Arbitre et Organisateur des Concours de Screens
_________________
"The most important thing in any game should be the player. We have built a game for them." Ree Soesbee about Guild Wars 2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaark
Chef des Chaos Orphans


Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 05/02/2007

La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale Empty
MessageSujet: planant!!   La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale Icon_minitimeMar 13 Mai - 17:22

<ah la c du grd Mache!!tu merites bien le titre !!!!kelle imagination!!kel Talent!!!on vit ces aventures en espérant ke la fin n'arriver jamais tellement c bon!!!!!!
Bon fo kje fasse un gros effort ds mesrécits si jveux po etre ridicule la...Mache , je te fais Grand Maitre de la Plume et des Ecrits!!!!(salves; standing ovations......).
Unis , Forts et Loyaux
Par le sang et par l'Epée
Scellée d'Amitié.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okashi Chaos
Officier de communication
Okashi Chaos

Nombre de messages : 856
Age : 30
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 11/07/2005

La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale   La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale Icon_minitimeMar 13 Mai - 21:12

Que dire Machew, si ce n'est encore plus de compliments. Et je vais les formuler car je pense que pour écrire tout ca avec autant de qualité constante il te faut des encouragements. Malgré les longueurs de récit grandissante, tu gardes toujours un style sans reproches (qui s'améliore meme au fil du temps) qui nous donne tjs envie de continuer à te lire. Tu écris aussi bien que ce qu'il peut y avoir dans bcp de livres, et en plus ca parle de la CTK, alors que dire de moins que: c'est super génial! youpla Merci de nous faire vivre ces aventures, bien menées et imaginées en rajoutant notamment un truc qui manque pour l'instant à bcp de jeux (normal en meme temps c'est tellement compliqué): l'unicité de chaque combat avec à chaque fois une nouvelle ptite astuce pour venir à bout de la saloperie d'en face. Ca me donnerait presque envie de faire des sorties rp tout ca...D'ailleurs ca pourrait ptet etre une idée...

Sinon pour parler du forum dsl de pas avoir été là ces derniers jours mon frère et sa copine étaient chez moi donc je n'avais pas bcp accès à l'ordi, c'est pour ca que je n'ai pas dévoré ton récit dès sa sortie Machew ^^. Sinon je vais de ce pas créer les rubriques que tu m'avais demandées. Au fait je supprime les anciens posts des aventures "La chasse aux centaures et aux squelettes"?

Ajout: Je viens de penser à quelque chose après avoir créé les rubriques pour le PGAC et la gallerie, j'ai envie pour mettre en valeur les écrits récents des écrivains de notre guilde de créer des rubriques spéciales, une pour chaque auteur. Je commencerais bien entendu par en créer une pour Machew, avec, si tout le monde est d'accord, une mention spéciale 'coup de coeur', et bien entendu une rubrique pour Aaark et pour dodo s'il compte continuer ses histoires.
Dis moi juste Machew si tu tiens à une image spéciale pour ta rubrique sinon j'en ai quelques unes très jolies en stock, qui feront assez épiques je pense.

_________________
Il n'y a pas de classes, de confréries, de membres dans notre guilde; il n'y a qu'un groupe: les Chaos Orphans..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machewnow Disg
Officier, Barde romanesque des Chaos Orphans
Machewnow Disg

Nombre de messages : 442
Age : 29
Localisation : Condé-ste-Libiaire en Seine et Marne
Date d'inscription : 04/02/2007

La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale   La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale Icon_minitimeMar 13 Mai - 23:24

Et moi qui me sentais seul la semaine dernière... Là je vous retrouve !
Bon, d'abord je voudrais vous dire merci pour tous ces compliments, et que je continuerai à écrire, bien sûr : je ne sait pas encore si je commence tout de suite la dernière partie de ce récit ( et oui, ce n'est pas fini ^^) ou si je passe à une autre histoire...
Bof, je vous dirais ça demain, j'ai 5 heures de cours de physique pour y réfléchir clin d'oeil

Après merci Oka pour les parties séparées de la Gallerie et du PGAC, comme ça c'est mieux rangé ^^ D'ailleurs tes images son très jolie, mais j'aimerais bien mettre quelques uns de mes screens personnels à la place... Je regarde ce que j'ai et je te propose ça en mp quand j'aurais fini ( à moins que je n'en trouve pas qui soit en rapport avec les parties, dans ce cas j'irais le plus tôt possible sur GW pour en faire d'autres, j'ai quelques idées...).
Ensuite, pour ce qui est des différentes parties pour les recits de chacun, je trouve ça interessant, pourquoi pas... De même pour l'image de ma partie perso, je regarderai dans mes screens, mais peut-être serait-il mieux de mettre une photo de famille, en tout cas un screen qui regroupe Aaark, Oka, Seph ou Lena, Dodo et moi, en tant que personnages du récit... Mais ça risque d'être dur, car il faudrait que l'on se connecte ensemble, et c'est pas gagné ^^ Sinon j'aimerais bien garder les autres topics de mes récits, juste pour relire vos compliments de temps en temps Wink Mais sinon tu pourrais les placer dans la partie archive, même s'ils sont récents...

Pour finir, moi les sorties rp, je suis à 100% pour ! yop yop
Mais comme je l'ai déjà remarqué, pour que l'on soit tous ensemble, ça va être dur ^^
( Petite parenthèse : on a quand même réussi à faire une sortie hier soir ! Il y avait Aaark, Dodo, Heero ( de retour ^^) et moi bien sûr, et on s'est vidé le plateau Nebo en hard Tayo! Par contre on a dû se grouiller, parce que la "wife" de Aaark voulait qu'il arrête ( j'espère qu'elle t'a pas trop engueuler ^^) et que Dodo devait aller se coucher... Fin de la parenthèse)
Des sorties rp, ça, ça serait un exellent événement à mettre au point quand même... J'en rêve déjà ^^
Si tous le monde est motivé pour trouver un moment où on pourrait se rejoindre pour bien se marrer, je suis prêt à m'occuper du scénario de la sortie, et, qui sait, peut-être cela donnera lieu à un nouveau récit... Donc une idée à creuser sérieusement !

Voilà, et je ne le répèterais jamais assez : chaos team <=== il faudrait que tu nous en face un comme ça pour la CTK Blam

_________________
Unis, Forts et Loyaux ;
Par le Sang et par l'Epée ;
Scellés d'Amitié...

_________________
Machewnow Disg, Chef de Guilde des Chaos Orphans, Grand Maître Cartographe de Tyrie, Barde Romanesque, Guide touristique, Arbitre et Organisateur des Concours de Screens
_________________
"The most important thing in any game should be the player. We have built a game for them." Ree Soesbee about Guild Wars 2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okashi Chaos
Officier de communication
Okashi Chaos

Nombre de messages : 856
Age : 30
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 11/07/2005

La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale   La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale Icon_minitimeMar 13 Mai - 23:36

Ok pour les images, je les avais mises parce que je les trouvais jolies en effet mais c'est à toi de décider celle qui se marieront le mieux avec le thème. clin d'oeil
Pour ce qui est des sorties rp, je vais essayer de poster dès demain un truc pour en organiser une sous peu avant que je ne reprenne la prépa pour préparer les oraux car pour le moment je suis en vacances donc dispo pour une fois! En gros si on pouvait s'arranger pour faire ca ce week end (ou un autre jour sauf le vendredi pour moi^^) ca pourrait etre cool! Enfin demain est un autre jour, nous verrons ca!

PS: Pour ce qui est du logo c'était un des anciens chefs de la CT qui s'en chargeait et je sais plus sur quel site il allait :s.. enfin je vais essayer de retrouver ca ^^.

_________________
Il n'y a pas de classes, de confréries, de membres dans notre guilde; il n'y a qu'un groupe: les Chaos Orphans..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machewnow Disg
Officier, Barde romanesque des Chaos Orphans
Machewnow Disg

Nombre de messages : 442
Age : 29
Localisation : Condé-ste-Libiaire en Seine et Marne
Date d'inscription : 04/02/2007

La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale   La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale Icon_minitimeMar 13 Mai - 23:58

T'as déjà fini de passer tes concours Shocked
Alors que moi je passe les petites mines la semaine prochaine... D'ailleurs cela veut dire que je réviserais tout le week-end, donc exeptionnelement pour moi, je ne serait dispo pour une sortie que le samedi soir un peu après 21h (pour que je puisse voter pour le concours de screen )...
Donc s'il y a au moins deux autres personnes dispo ce samedi soir, je pense que ça suffira, sinon tant pis, on ferra ça le week-end prochain Wink

_________________
Unis, Forts et Loyaux ;
Par le Sang et par l'Epée ;
Scellés d'Amitié...

_________________
Machewnow Disg, Chef de Guilde des Chaos Orphans, Grand Maître Cartographe de Tyrie, Barde Romanesque, Guide touristique, Arbitre et Organisateur des Concours de Screens
_________________
"The most important thing in any game should be the player. We have built a game for them." Ree Soesbee about Guild Wars 2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale   La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La chasse aux centaures et aux squelettes - l'intégrale
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chasse rapide aux ballasts.
» La chasse au trésor de l'été
» La chasse à l'ours
» Ecole royale de chasse et diplômes afférants.
» Une chasse au sous-marin sur la frégate Latouche-Tréville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hall de Chaos Orphans :: Taverne du Poil frisé :: Le recit des aventuriers :: Récits de Machewnow, Barde Romanesque-
Sauter vers: